De son match manqué à Nijni Novgorod à la rencontre la plus médiocre du Mondial 2018, Nathan Joubioux revient sur son expérience en Russie. Na Zdorov’ye !

Nathan Joubioux (à droite) : plus belle barbe du Mondial 2018 après Adil Rami.

Parcourir plus de 2800 km pour voir France-Danemark (0-0), le match le plus pété de la Coupe du monde 2018, ça ne te fait pas trop chier ?
Nathan Joubioux : Sur le moment si. J’étais énervé. On a dépensé beaucoup de thunes. Si on prend en compte le prix des places (140 €), les frais sur place… on arrive facilement entre 1200 € et 1300 € la semaine. J’ai jeté mes lunettes de soleil au sol tellement j’étais en colère. Ce que je retiens, c’est ce qui s’est passé autour du match. Assister à l’unique 0-0 de la Coupe du monde, ne nous a pas empêché d’aller faire la fête dans le centre de Moscou après le match ! On est allé là-bas pour un match de foot et au final on a plus apprécié la ville.

Après, tu as quand même eu la chance d’aller au stade Loujniki de Moscou.
Il est incroyable. Quand tu y entres tu prends une claque. Sur l’immense parvis, il y avait beaucoup d’installations, des petits jeux, des stands de bouffe et de maquillage. L’ambiance était folle.

Le lieu du crime © Nathan Joubioux

Qu’est-ce qui t’as marqué le plus en Russie ?
La place Rouge, même si elle y avait un grand terrain et plein de stands dessus. Quand on est arrivé devant, on est resté une minute la regarder. Sans bouger. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de voir la vraie Russie.

Comment tu as organisé ton périple là-bas ? 
Avec un collègue on s’est positionné sur quelques matchs. Quand on a acheté nos tickets, on ne savait pas à quelle rencontre nous allions assister. Le tirage au sort des poules a été réalisé après la mise en vente des places. Côté voyage, je n’ai pas eu besoin de prendre de visa. Il suffisait juste d’avoir son ticket, sur lequel se trouve un FAN ID, pour entrer sur le sol russe. Là-bas, j’ai trouvé le moyen de le perdre. J’ai eu peur de ne pas pouvoir repartir en France ! Au niveau des billets d’avion, ça nous a couté 250 € l’aller/retour. 

  • Les déplacements réalisés par Nathan Joubioux

Tu y retournerais pour voir de la Premier Liga Russe ?
Ouai, totalement. J’ai vu que Moscou pendant la Coupe du monde. Partir un peu de Moscou pour voir des rencontres de championnats me plairait bien.  

Enfin, as-tu une anecdote sur ton voyage en Russie ?
Le lendemain du match de la France, on doit se rendre à Nijni Novgorod pour assister à Suisse-Costa Rica (2-2). On a réservé le logement mais on ne s’est pas soucié du train car on pensait qu’il y en avait en continu. On arrive à la gare, on se renseigne, ça a mis du temps car les Russes ne parlent pas trop anglais ni français, et on apprend qu’il n’y a plus de place dans les trains. On regarde pour y aller en bus ou en taxi mais c’est soit trop cher, soit trop long. Au final on est resté à Moscou. On a payé le logement et la place (80 €) pour rien. Du coup, on a regardé le match à la TV le soir.

Pierre-Alain Perennou
@pa_perennou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s